No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Peter Doherty & The Puta Madres: « Peter Doherty & The Puta Madres »

Peter Doherty est enfin de retour avec un nouveau groupe et  il nous dévoile son album enregistré aux bords de la Manche, sur le territoire français.

Après avoir été alléchés par la sortie des deux « singles » « Who’s Been Having You Over » et « Paradise Is Under Your Nose », il était temps d’écouter l’entièreté de Peter Doherty & The Puta Madres.

Composé de onze chansons enregistrées dans des conditions de « live », cet album met la barre assez haut avac la même ambiance que dans « Anthem For Doomed Youth » du temps des Libertines ou Sequel To The Prequel enregistré avec The Babyshambles.

On a donc doit à une alternance entre ballades et morceaux entrainants, qui sont ici très dansants. Parfois, cette alternance se ressent au sein d’une même composition comme dans « Travelling Tinker » et « A Fool There Was » où les parties enjouées sont très surprenantes du fait du caractère mélancolique de la majorité du morceau.

Il y a une cohérence dans tout l’album, les chansons ont toutes la même couleur ce qui permet une totale immersion dans l’esprit créatif de Peter Doherty & The Puta Madres.

Une des nouveautés de ce groupe est l’apparition d’une partition de violon. Cette dernière est sincèrement magnifique. Elle apporte une sensibilité et une profondeur dans certains morceaux sans jamais être trop présent ou inutile. On ne pourra que l’apprécier sur « Someone Else To Be ». À cet égard, tous les musiciens de Peter Doherty & The Puta Madres sont excellents. Katia DeVidas, au clavier, arbore souvent un son d’orgue qui s’associe parfaitement avec le violon et les guitares. L’intro de « Who’s Been Having You Over » en est une preuve parfaite, tout comme « Narcissistic Teen Makes First XI » et l’harmonie qui se fait jour au sein des courtes notes de guitares électriques de Jack Jones toujours très précises et aiguës.

Pete Doherty , lui, continue sur sa lancée d’albums bien plus calmes que ceux de ses jeunes années. Pourtant, il a toujours plein d’énergie qu’il transmet à travers des mélodies justes bien que complexes et des solos d’harmonica très acérés. Sa vois a même pris une tournure plus sincère et propre à nous faire ressentir une plus grande mixture d’émotions.

Peter Doherty & The Puta Madres est une collaboration qui marche très bien. Enregistré dans des conditions « live » Peter Doherty & The Puta Madres permet enfin de véhiculer l’essence d’un artiste et d’un groupe ; celle-ci est faite de passion, d’amour et de joie. On excusera certains enchaînements quelques peu compliqués et imparfaits pour se féliciter d’une découverte ou redécouverte stupéfiante qui ne passe pas, elle, par d’autres substances que celles de  la créativité harmonique et musicale.

***1/2

4 mai 2019 - Posted by | Chroniques du Coeur |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :