No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Elva: « Winter Sun »

Les opposés s’attirent et sont faits pour se rencontrer, dit-on. Winter Sun, le premier album d’Elva, groupe à deux têtes bien faites et bien pleines, en est une preuve.
Le duo, d’abord. Elizabeth Morris, déjà bien connue pour avoir fait partie des Allo Darlin’, dont l’album Europe notamment avait déjà été repéré par les radars de la pop, est australienne d’origine et son compagnon Olla Innset, a œuvré au sein de quelques groupes norvégiens. L’Australie / La Norvège, le nord / le sud, le chaud / le froid…
Le titre de l’album, ensuite. Winter Sun, ce serait presque un oxymore mais sont en fait deux termes que rien n’oppose mais qui, au contraire, rapprochent les esprits… et les oreilles.
La pochette, enfin. On retrouve, là encore, cette dualité dans l’illustration de l’album avec la verdure, la luxuriance de la nature qui enserre tel un écrin une bulle glacée de blancheur hivernale.

Et la musique, dans tout cela ? L’album a été enregistré à l’automne 2018 dans un studio en pleine forêt suédoise. On peut penser que la quiétude des lieux a dû grandement favoriser l’énergie créatrice du couple qui se partage le micro. Les arrangements vocaux sont cristallins comme l’eau d’un ruisseau de montagne. D’ailleurs, en Norvégien, « Elva » signifie fleuve.

C’est vrai, à l’écoute des dix morceaux qui composent cet opus, on est en terrain connu. On pense à Belle and Sebastian ou encore à Camera Obscura, entre autres. On pourrait dire que c’est du folk à la sauce norvégienne mais cela serait très réducteur. Car confort ne signifie pas facilité. Les paroles sont belles, intelligentes, profondes et empreintes parfois de mélancolie. Le couple est bien dans son époque, enjoignant l’auditeur à vivre le moment présent et à lâcher des yeux les écrans (« Dreaming With Our Feet) ». L’atmosphère se fait tantôt sereine comme sur le morceau « Harbour in the Storm », tantôt plus agressive avec la présence de guitares distordues qui apportent ce qu’il faut de punch à la mélodie très accrocheuse de « Airport Town. »

Winter Sun est album très plaisant à qui donne envie de se laisser porter par le délicieux flot de sa rivière quitte à en être submergé.

****

3 mai 2019 - Posted by | Chroniques du Coeur | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :