No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Nilüfer Yanya: « Miss Universe »

Ni pop, ni rock, ni folk, ni soul, et pourtant toutes ces choses à la fois.  Nilüfer Vanya est l’audacieuse découverte qui nous rappelle pourquoi nous aimons tant la musique : parce qu’elle nous surprend. Elle n’a que 23 ans, mais elle écrit des chansons depuis l’âge de 6 ans, avant de prendre en main la guitare à douze ans. Mais cette jeune artiste est surtout le reflet d’une génération : d’origine turco-irlandaise-bajanaise, sa musique est justement un mélange de cultures et de saveurs qui reflète autant un héritage musical lointain que la Pop moderne nourrie par internet.

Et son album est fort surprenant. Il démarre en trombe sur « In Your Head », avec guitare saturée et batterie binaire, mais ce premier contact avec sa musique n’est que le début d’un long parcours de 17 titres au fil desquels la jeune artiste va passer en revue, à sa manière, tous les styles évoqués au début de cet article, et même plus encore lorsque « Tears » flirte avec l’Electro. Bref, elle semble autant capable de sortir un morceau vif aux accents Garage Rock qu’une Soul délicate (« Baby Blu », ou « Melt » et son air de saxophone très relaxant). La plupart des titres seront entrecoupés d’intermèdes conceptuels qui émanent d’une société fictive de gestion de santé, « WWAY HEALTH TM. »

Ces petits interludes sont un peu le fil conducteur de l’album, car ils lient des compositions très différentes les unes des autres. Du coup il est impossible de coller une étiquette à Nilüfer Yanya. On aimerait bien la qualifier de nouvelle révélation Folk, parce qu’il y a de cela dans sa démarche, mais musicalement ses chansons sont à la recherche de l’équilibre idéal entre Groove léger (« Safety Net »), Folk moderne (« Monsters Under The Bed »), et Indie Rock dépouillé (l’excellent final « Heavyweight Champion of the Year »).

Le résultat s’avère passionnant, et le culot affiché par le titre de ce premier album, Miss Universe, est finalement un bel avant-goût de l’envergure que pourrait prendre la carrière de Nilüfer Yanya.

***1/2

5 avril 2019 - Posted by | Chroniques du Coeur |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :