No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Elisapie: « The Ballad of the Runaway Girl »

The Ballad of the Runaway Girl est le troisième album de cette chanteuse originaire de l’Arctique canadien. La jeune Inuit installée à Montréal se passionne pour la musique folk et la pop fragile et langoureuse, alliage qui est parfaitement digéré dur son petit dernier The Ballad of the Runaway Girl. Sa voix mélancolique et touchante nous raconte en partie ses racines, son histoire personnelle et les tribulations de sa terre natale (« Call of the Moose »). Côté musique, on navigue souvent entre ballades folk fortes en émotions (« Wolves don’t Live by the Rules », « Rodeo », « Ikajunga ») qui laissent place par moments à des morceaux plus nettement influencés par le rock comme l’inaugurale « Arnaq » et son côté pas farouche façon The Kills ou la très rythmée « Qanniuguma » qui pour le coup donne des indications en musique sur les racines de la chanteuse.

Des titres plus inspirés pop touchent aussi en plein cœur comme l’excellent « Don’t Make me Blue » » qui serait un parfait « single » radio, ou encore « Darkness Bring the Light », titre composé avec Joseph Yarmush (Suuuns), et qui dévoile sa richesse progressivement. Bref, un programme chargé de sensations pour les âmes sensibles et les curieux.

***1/2

5 avril 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :