No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Laura Stevenson: « The Big Freeze »

Depuis ses débuts en 2011 avec un Sit, Resist plutôt solide, Laura Stevenson fait son bonhomme de chemin tranquillement. La musicienne new-yorkaise avait franchi un autre palier avec son successeur Cocksure paru en 2015 qui laissait entrevoir une certaine maturité. The Big Freeze la voit pourquivre son équipée avec sérénité sur fond de ompositions indie folk dépouillées toujours gorgées de sentimentalisme.

Avec son interprétation limpide, Laura Stevenson ne laissera personne indifférent sur des titres intimistes allant de l’introduction nommée « Lay Back, Arms Out » à l’émouvant « Big Deep » en passant par « Living Room, NY » où ses prouesses vocales sauront nous faire frémir.

Quelques morceaux sortent du lot comme le plus uptempo « Dermatillomania » ou les récits angoissants que sont « Hum » et « Low Slow », émois qu’elle arrive à retransmettre avec une interprétation qui lui est propre.

Avec The Big Freeze, Laura Stevenson n’aura pas recours au superflu, ça aurait été trop facile. Il aura suffi d’une voix tantôt overdubée tantôt cristalline et des arrangements épurés à la guitare pour pouvoir scotcher son auditeur comme jamais jusqu’à la dernière conclusion folk nommée « Perfect » qui, comme tout au long de ce nouvel opus, la voit remonter la pente et nous faire percevoir la clartéqu’est sa vie.

***

3 avril 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :