Karen O & Danger Mouse: « Lux Prima »

On retrouve Karen O, la chanteuse des Yeah Yeah Yeahs, en compagnie du producteur américain Danger Mouse pour un disque de pop langoureuse et délicieuse. 

Loin de l’énergie primale de son groupe d’origine, Karen O forme ici un épatant duo qui rappellera d’autres belles associations homme-femme dans l’histoire de la pop. Au hasard : Lee Hazlewood / Nancy Sinatra.

Tout comme Air ou Goldfrapp, Danger Mouse aime les musiques pop orchestrales 60’s d’Ennio Morricone (« Nox Lumina) » et il le montre là encore avec, tout au long du disque, des arrangements luxuriants qui viennent embrasser les mélodies suaves (« Lux Prima », « Drown »).

Il se dégage de l’ensemble une ambiance vaporeuse, avec par moment un côté Pop Lounge évident (« Reverie ») un peu dans le même esprit que les albums de Natalie Prass et les productions de Mathew.E. White. 

Une belle réalisation pour un album qui s’écoute tout seul.

***1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.