No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Indoor Pets: « Be Content »

Cinq ans après la formation du groupe, Indoor Pets sort son premier album. Le combo du Kent délivre une musique qui puise clairement dans l’indie rock à guitares des nineties. L’influence de Weezer semble particulièrement évidente avec cet équilibre parfait entre les harmonies pop et des guitares incisives. Dès le premier titre, « Hi » le ton est donné. Les morceaux suivants de l’album, « Teriyaki », « Thick » sont tous très bons mais à partir du quatrième, « Spill (My Guts) » le niveau va s’élever et tout le reste du disque atteindra alors d’autres sommets.
Des titres comme « Pro Procrastinator », « Heavy Thoughts » ou « Mean Hear »t ont tout du tube pop avec en plus un charme infini qui enchante l’auditeur : refrains accrocheurs et sens imparable de la mélodie.


Autre point fort du disque : le chant, avec ce petit côté slacker US à la Pavement. Lorsque le groupe s’aventure vers d’autres territoires musicaux que la pop pure, il s’avère tout aussi intéressant. « The Mapping Of Dandruff » est une ballade extrêmement bien troussée alors que « Good Enough » a un côté hit 80’s à la Blondie qui pourrait faire un carton sur les ondes britanniques.
En quatorze titres, Indoor Pets nous délivrent une vraie leçon de musique. On sent tout au long de l’opus nombre d’influences mais celles-ci ont toutes été digérée avec une grande intelligence pour offrir une musique qui au final leur est propre et on ne peut qu’être épaté de voir un groupe si jeune capable de déterrer autant de pépites pop de si haut niveau.

***1/2

14 mars 2019 Posted by | Chroniques du Coeur | | Laisser un commentaire