No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Brant Bjork: « Mankind Woman »

Pas facile de se renouveler quand on s’appelle Brant Bjork. Pour cet énième album solo co-écrit avec son pote Bubba Dupree et la participation d’autres vieux amis comme Nick OLiveri Armand Secco Sabal et Sean Wheeler, l’ex-batteur a décidé de particulièrement soigner les sons et de mixer le distordu au flamboyant pour un résultat de grande intensité.

Sur une base stoner, sl’artiste s’habille d’un peu de psychédélisme mais va surtout chercher dans le blues et une ambiance sixties/seventies, celle de Woodstock où bons nombres d’inspirateurs de cet opus étaient réunis sur scène (Jimi Hendrix, Santana, Grateful Dead, Crosby, Stills, Nash and Young ou encore Jefferson Airplane).

L’ensemble sonne donc moins « desert rock » malgré la couleur particulière de sa guitare et offre un voyage dans le passé un peu plus lointain que celui de Kyuss, nous permettant de sortir quelque peu de ses schémas classiques et de nous faire plaisir avec les percus et les effets («Swagger & Sway ») . La donne est ainsi changé et c’est pour le mieux.

***

7 mars 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :