No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Diät: « Positive Disintegration »

En 2015, Diät avait publié un album nommé Positive Energy plutôt anxiogène et macabre et allant a contrario de son titre. Ce groupe, tout droit venu de Berlin Est, manie le post-punk et le goth-rock comme s’il lavait dans le sang et, trois ans et demi après son premier essai, l’heure est venue de lui trouver un successeur nommé Positive Disintegration.

Composé de huit titres, Diät renoue avec son univers musical cafardeux, appuyant ses ils propos dès l’introduction, un « We » à la ligne de basse menaçante, mais aussi sur la décharge punkq ue constitue « Foreign Policy ». Rappelant quelque peu Killing Joke dans sa démarche, le quatuor retient son auditeur otage et ne lui laisse aucune chance de respirer.

A côté des moments angoissants comme « Dogshit » et « On My Own », Diät n’hésite pas à avoir recours aux sonorités plus électroniques comme la danse macabre et nihiliste de « W.I.G.T.D.W.M. » avec sa boîte à rythme fiévreuse ou encore les influences indus de « Disintegrate ». S’achevant sur les sonorités dignes du Cure des débuts avec l’enragé « Opfer », le quatuor mi-berlinois mi-australien réussit ainsi à désintégrer de façon positive son auditeur ; comme quoi, le « sequel » tant attendu ne déçoit pas quant à son résultat.

***1/2

2 mars 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :