Jo David Meyer Lysne: « Henger I Luften »

Le guitariste norvégien Jo David Meyer Lysne n’a que 25 ans il mais a déjà développé une esthétique singulière qui emprunte au calme et au minimalisme de Morton Feldman, aux paysages sonores épars et atmosphériques du guitariste Steve Tibbetts et à l’art sonore expérimental, le tout canalisé dans des textures évocatrices et cinématiques. Son premier album en tant que leader, Henger i Luften (est inspiré par la conception de la musique du poète Rainer Maria Rilke : « L’autre côté de l’air, pur, gigantesque, et inhabitable pour nous ». Cet album fait suite à son duo intime avec le contrebassiste Mats Eilertsen (Meander, Øra Fonogram, 2017).

Henger i Luften présente un sextuor acoustique de type chambre. La moitié des musiciens, dont Lysne lui-même, étendent la palette sonore de leurs instruments avec une électronique subtile. L’ensemble a été réuni pour interpréter la musique de Lysne pour un film muet. Il a enregistré l’ensemble en studio, puis a pris les meilleures idées réalisées à partir des improvisations du studio, a recomposé et monté ces pièces en une narration cinématographique cohérente, avec l’aide du producteur et double bassiste Jo Berger Myhre (du trio Splashgirl).

Henger i Luften ne dure que 32 minutes (et est disponible en édition limitée en vinyle et en téléchargement numérique), mais parvient à suggérer des paysages sonores très imaginaires et énigmatiques. Ces paysages sonores maintiennent une forte tension entre le son pur et rêveur des instruments à cordes acoustiques – la guitare acoustique de Lysne et la guitare 12 cordes préparée, le violoncelle, l’alto, la basse, plus les vibes, la grande casa et le saxophone, et l’enveloppe subtile mais sinistre du synthétiseur d’ambiance. Lysne esquisse avec cette tension des images détaillées d’ombres et de lumières et de paysages désolés et figés qui intensifient le drame cinématographique. Les guitares de Lysne s’élèvent dans ces paysages sonores mystérieux comme une montagne isolée qui résonne et chante ses chants hypnotiques dans un espace sans fin, laissant ces sons pendre dans l’air et s’y incruster.

***1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.