No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Face The Day:  » Stuck In The Moment »

En 2016 Face The Day avait surpris son monde avec un album de rock progressif dans l’air du temps inspiré de Porcupine Tree, Anathema ou Pineapple Thief. Ils reviennent aujourd’hui avec un ambitieux Stuck In The Moment dans lequel la recherche d’inspiration est clairement de mise.

Le duo tchèque peine en effet à se détacher de ses illustres mentors, à commencer par le travail de Steven Wilson dont cet album porte la marque indélébile. Ainsi « Elevator To The Sky’ »semble tout droit sorti d’ « Anesthesize » avec son tempo enlevé et ses riffs puissants, alors que le diptyque « Stuck In Verona »/ « The Remaine »’ fait penser aux dernières productions de Wilson avec une voix qui, dans ses modulations, puise éhontement sa source dans ses travaux les plus récents. 
Le résultat n’est pas désagréable pour autant et l’impression d’assister à la résurrection de Porcupine Tree nsuscite un certain relant de nostalgie. En effet, ça fonctionne plutôt bien et les compositions sont riches, variées et efficaces. « Stuck In The Present » affiche, quant à lui, une approche aérienne, un long développement et des breaks atmosphériques du meilleur effet en font un parfait « close »r


Une nouvelle influence et référence est à soulever avec « With Faith On My Side » dans la même veine que les dernières productions de Riverside. Sa construction en deux phases avec une première partie acoustique aux lignes mélodiques empreintes de nostalgie rappelle le chant de Mariusz Duda, alors que la fin plus enlevée et torturée démontre que les Tchèques ont complètement intégré ces influences et les magnifient en une musique riche et passionnante.
Les références de Face The Day peuvent bien sûr paraître envahissantes, mais l’ensemble est plus que digeste et le traitement et l’écriture sont suffisamment subtils pour justifier l’intérêt grandissant autour de ce groupe. Stuck in The Présent est effectivement ancré dans un présent fait d’influences évidentes mais assumées et intégrées dans un album intelligent, bien produit et mélodiquement passionnant. Restera à Face The Day à s’affranchir plus ostensiblement de ces modèles pour franchir ce plafond de verre qui leur colle encore cette étiquette de suiveur pour figurer au même rang que ses illustres inspirateurs.

***

5 février 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :