No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Big’N: « Knife of Sin »

Très actif durant les années 90 pendant lesquelles il n’est pourtant jamais parvenu à se faire aussi incontournable que les Shellac ou Jesus Lizard, Big’N est peu à peu sorti des radars st à se faire un nom parmi les fans de noise rock.

Knife of Sin bénéficie, si ce n’est de la production, du moins des Electrical Studios de Steve Albini pour nous concocter une farandole de compositions cinglantes et abrasives.

Aussi oppressant et menaçant qu’à la première heure, le groupe – désormais rejoint par un ex Haymarket Riot à la basse – trouve ainsi dans son minimalisme poussé le moyen de laisser à son instinct primaire le soin de le rendre intemporel et de postillonner une rage qui, toute lapidaire qu’elle soit, n’en est que plus véhémente. Pour l’âpreté de cette imprécationon ne peut qu(en réclamer plus… et encore.

***1/2

28 janvier 2019 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :