Statues: « Adult Lobotomy »

Originaire d’Umea (bourgade suédoise à l’activité musicale inégalable, ayant vu éclore des groupes aussi majeurs que Refused ou Cult of Luna) et composé d’anciens membres de Starmarket et Kevlar, le trio ôte illico les premiers doutes que l’on peut habituellement avoir sur la maîtrise affichée par certains musiciens. Dans le grand bain depuis touts petits alors qu’ils étaient déjà biberonnés au rock des années 90, les trois scandinaves s’appliquent, sur ce premier album, à recracher toute leur culture musicale allant de Husker Du (peut plus encore Sugar) à Mission of Burma, en passant par Jawbreaker ou des concitoyens –Division of Laura Lee en tête – avec qui ils ont manifestement frayé dans le même bac à sable.

Statues partage ainsi sa grande affection pour un rock énergique, intense et spontané puisque quelques heures ont suffi à mettre en boite ce Adult Lobotomy ou s’enchaînent d’excellents titres frondeurs (« Dark Places », « Cranium »), et d’autres plus midtempo et pop sur lesquels Statues alterne le bon (« Sunken City Here We Come », « Tremors in the North) » et le moins inspiré (« The Bastards », « Authoritarian Roots », « Unnamed Drifter) », mais toujours avec le souci du refrain évident.

Rien de très original donc pour les éternels nostalgiques de la fin du siècle dernier mais une très bonne raison supplémentaire de s’en gorger.

**1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s