22: « You Are Creating Limb 1 & 2 »

Derrière ce nom étrange de 22 se cachent quatre musiciens norvégiens réunis depuis une petite décennie autour de leur amour du rock. En 2010, le quartet sort un premier album intitulé Flux, totalement passé inaperçu dans nos contrées. Vont s’écouler sept années avant que la formation ne fasse son retour avec la première partie d’un You Are Creating qui aura un écho un peu plus important. Vingt mois plus tard les Norvégiens offrent la seconde partie de ce projet et pour l’occasion sortent la totalité de You Are Creating Limb 1 & 2 sous forme d’un double-album.
22 pratique un rock alternatif particulièrement varié, dynamique et original qui fait mouche au premier contact mais qui recèle de nombreux détails pour permettre une multitude d’écoutes à chaque fois sources de découverte. La marque de fabrique de 22 réside dans un savoir-faire constitué de riffs inventifs, portés par une sonorisation plutôt brute avec l’utilisation approfondie des potentialités de chaque instrument (la basse est particulièrement mise en valeur), de subtils arrangements qui n’étouffent jamais l’énergie déployée et de thèmes très axés sur la mélodie. L’autre point fort de 22 se trouve chez son chanteur Per Kristian Fox Trollvik capable de passer de voix de poitrine au fausset avec une insolente facilité. Deux autres musiciens du groupe interviennent très régulièrement dans les chœurs pour consolider le registre vocal du groupe et le porter à un degré de densité que l’on peut rapprocher de The Dear Hunter, Von Hertzen Brothers et Biffy Clyro.


Ces évocations, auxquelles on peut ajouter
Muse et Queen, n’ont rien de fortuites eu égard aux régulières parentés entre 22 et ces groupes aux fortes personnalités. Avec les deux premiers, 22 a en commun la même façon de ficeler les compositions avec classe et fluidité comme dans le percutant « Staying Embodies » aux mélodies entêtantes ou l’épique « V » La référence à Biffy Clyro, que l’on complétera avec un soupçon de The Mars Volta, traduit cette fougue qui jaillit alors que l’on s’y attend le moins comme par exemple dans la cassure de « A Mutation of Thrushes », tout au long du débridé et dissonant « Adam Kadmon Body Mass Index », dans le finement arrangé « Inspec’ »ou le saccadé « You Are Creating’ ». Mais ces références ne restent que des filiations qui ne réduisent en rien la spécificité de l’écriture de 22.
L’essence la plus pure des Norvégiens surgit plus particulièrement dans l’exceptionnel « Call Em Trimtram », le meilleur titre du double-album (et chanson rock de l’année), parfait dosage entre puissance et finesse, l’ingénieux « Autumn Stream » qui pose des chants éthérés sur un rythme funky qu’on croirait issu de « Smooth Criminal » de
Michael Jackson ou le contrasté « Sum Of Parts » avec ses couplets apaisants et ses refrains à l’entrain fédérateur. 22 atténue ponctuellement la débauche d’énergie déversée avec quelques rares moments plus calmes comme avec la belle ballade ‘ »ctypes » à la fragilité toute façon Bucley dont les harmoniques naturelles renforcent le côté cristallin ou le mid-tempo « Dilleman`s Clarity » aux sublimes harmonies vocales et à l’ascension finale irrésistible d’émotion.
Cette jubilatoire découverte a toutes les qualités pour hisser le groupe vers les sommets avec son rock hybride dont les contours sont fluctuants et que l’on définit, faute de mieux, de rock alternatif. Pour les amateurs du genre et des groupes référencés, les Norvégiens frappent un grand coup.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s