The Buttertones: « Midnight In A Moonless Dream »

Les Californiens de The Buttertones nous offrent un rock épidermique et courroucé ; un « surf rock » survolté qui n’a que peu à voir avec celui, lénifiant, véhiculé par les épigones du genre.

Rien de bien neuf, certes, sur ce Midnight In A Moonless Dream mais des salves qui se veulent salvatrices voire éjaculatoires avec des six cordes poisseuses et, entorse à la règle, un saxo qui pourrait s’échapper d’un filme de Tarantino.

Opus déglingué donc, (« Baby C4 ») mais aussi indolent et glauque (« Dont’ Cry Alone ») avec, pour clore sur une humeur moins débridée, un « Brickhead » tout en retenue.

Entre référence, révérence et déboulonnage, voilà un album parfaitement aiguisé et amadoué.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s