No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

John Parish: « Bird Dog Dante »

Bird Dog Dante est le premier album solo de John Parish depuis des lustres tant le bonhomme a été occupé par d’autres projets ou bandes originales. Son titre se veut onirique destiné qu’il est à accompagner un opus impressionniste puisque bricolé et enregistré ci-et-là et empruntant des sentiers divers et, sans qu’on s’en étonne, par moments déroutants. La construction de ce disque assure une forme de cohérence au sein de la variété des approches musicales de Parish. Dès les premières plages, il donne ce que beaucoup de ses admirateurs attendait depuis longtemps : des chansons portées par cette voix étrangement juvénile à l’accent caractéristique du sud-ouest anglais. Entre mélodies de folk gothique et blues expérimental, les chansons résonnent comme les émanations sonores d’un pur songwriter inspiré et rigoureux, une race malheureusement quelque peu disparue au sein du paysage musical actuel et qui sait encore manier des harmonies sobres et élégantes mais non dénuées de recherche.

Parmi les titres notables de cette partie chantée, on retrouve « Sorry For Your Loss », duo quasi inévitable avec PJ Harvey qui vient rendre hommage au regretté Mark Linkous de Sparklehorse, le très agréable et dépouillé « Type-1 » ou « Rache »l, collaboration avec la jeune chanteuse néo-zélandaise Aldous Harding, à laquelle Parish avait apporté son renfort sur son album Party sorti l’année dernière.
Le disque évolue ensuite vers des horizons plus expérimentaux, avec des instrumentaux aux accents progressifs alternant des ambiances teintées de psychédélisme orientalisant (« Buffalo »), des montées floydiennes (« Kikeru ») ou des émanations plus décadentes sur « Le Passé Devant Nous ») avant de clore comme une boucle ce disque par une dernière chanson, l’énergique « The First Star ».
Sans aucune prétention ou posture, ce disque au charme à la fois mélancolique et serein, se pose comme le témoignage discret d’un arpenteur de la pop, élégant relais entre tradition et progressisme.

***1/2

21 novembre 2018 - Posted by | Chroniques du Coeur |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :