Boygenius: « Boygenius »

Ce sont certainement les trois jeunes femmes les plus en vue du rock américain : Julien Baker, Phoebe Bridgers et Lucy Dacus. Chacune a la jeune vingtaine, une voix à choir de sa chaise et faire tomber les feuilles qu’il reste aux arbres.

Elles sont également une manière particulièrement crue de se raconter, chose que ce nouveau « womenband» confirme en matière d’image.

Ce qui devait être un simple enregistrement promotionnel pour une tournée en trio est en effet devenu boygenius, nom tout à fait ironique sachant que ce groupe est l’expression même d’un génie féminin affranchi et lâché en harmonies.

Enregistré en quatre jours dans une certaine urgence, boygenius est l’équilibre entre la voix individuelle des musiciennes et leur voix nouvelle, collective. Les choeurs sont à frémir, les lignes souvent denses et agressives (un « Salt in the Wound » féroce), avec des recueillements folk évocateurs d’une vie au galop (le poignant « Ketchum, ID »).

Quand leurs trois voix entonnent « I can’t love you like you want me to » sur « Bite the Hand », on ne peut que penser que la sororité a un nouveau bébé.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s