Sara Forslund: « Summer Is Like A Swallow »

En 2015, Sara Forslund avait fait parler d’elle avec son premier album intitulé Water Became Wild. L’auteure-compositrice-interprète suédoise nous a envoûté pour son indie folk classieux et voyageur qui a rencontré un succès critique plutôt honorable. Trois ans plus tard, elle remet le couvert avec son très attendu, Summer Is Like A Swallow.

Avec l’aide du producteur John Wood (Nick Drake, Pink Floyd, Nico…), Sara Forslund nous embarque dans un nouveau voyage musical résolument paisible et somptueux. C’est à coup de fingerpicking acoustique et d’interprétation mielleuse quasi-mystique que l’on a affaire surtout à l’écoute des renversants « River of Dreams » en guise d’introduction mais encore « Seagull » et « Hard » en ligne de mire. Il arrive que le duo implante des arrangements on ne peut plus amples avec l’apparition de cuivres et d’auto-harpe sur « Know » et du plus cinématographique « The Lily and The Grave » où la trompette surgit de nulle part ou encore des cordes sur « Achilles Heel » mené à la guitare et au piano.

Envoûtant de bout en bout, Sara Forslund réussit son retour avec ce Summer Is Like A Swallow qui est prêt à nous réchauffer durant ces derniers mois de 2018. L’indie folk poignant de la suédoise atteint son paroxysme sur une touchante conclusion « Toad » qui ferait passer Weyes Blood et autres Marika Hackman pour des amateurs. Une chose est sûre, c’est qu’elle possède le sens de la magie.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s