Metric: « Art Of Doubt »

Art Of Doubt est un titre fort approprié pour ce septième opus de Metric tant il avait opté précédemment pour une démarche électronique qui avait désarçonné une grande partie de son audience. Après un hiatus acoustique, Emily Haines et son projet solo Soft Skeleton, le groupe revient en terrain plus familier avec des titres directs et engagés.

« Dark Saturday » regorge de guitares saturées, clin d’oeil à leurs anciennes années ; même fougue mais maîtrise de l’âge en plus.

On retrouve cet alliage six cordes et claviers qui faisait l’originalité du combo, par exemple sur « Now Or Never Now » qui, avec « Dressed To Suppress », amalgame le meilleur des deux instruments.

Metric fait, en outre, l’effort de vouloir aller plus loi ; la pop de « Risk » est imparable tout comme addictif est le chorus inattendu de « Underline The Black ».(« Love You Back » et « Die Happy » enfonceront le clou du savoir faire en matière de mélodies étayant avec plus de force que douter est un art dont il convient de ne jamais se lasser.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s