Soltero: « Western Medicine Blues »

Western Medicine Blues est le huitième album de Tim Howard sorte de homme-orchestre qui a pour nom d’artiste Soltero. C’est également le premier opus à sortir en version physique et non dématérialisée.

On se retrouvera ici se retrouvera dans des morceaux nourris à l’ « americana » et à ces cuivres ou instruments brinquebalants sui évoqueront westerns ou climats à la Calexico.

La guitare est, le plus souvent, prise en mode « twang » et les cuivres de « The Mango Song » ou les orgues en mode onirique (« Wisterians ») apporteront humeurs fantomatiques, qu’elles soient ancrées dans le sable et la rocaille ou en réverbérations moins tangibles.

Il faudra ainsi prendre le srythme de ces morceaux lents et longs qui effleurent plutôt qu’ils ne criblent les oreilles (« Natural Condition » « New Revelations ») quand le lancinant devient imparable, quand les voix qui déraillent se nimbent de sophistication et ou la mélancolie est apaisée et génératrice de magnificence

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s