The Villagers: « The Art of Pretending to Swim »

Il y a quelque chose de réconfortant et rassurant sur « Again » le titre d’ouverture du quatrième album studio des Villagers ; ces rapides accords de guitare acoustique montant peu à peu en crescendo et la voix de Conor O’Brien vous caressant l’oreille. La floraison des cordes s’enflant comme une vague et le piano délicatement frappé à un seul sont propres alors à envoyer des frissons dans l’échine .

Les amoureux de Becoming a Jackal et Darling Arithmetic se retrouveront ici en terrain familier. Puis le morceau va dépasser ce bref et circonscris segment pour donner naissance à une pulsation électronique à une pulsation électronique où des refrains pris en auto-tuning vont assurer leur domination.

Viendront ensuite des mélodies sur grand écran et des textes visant à vous sidérer comme si les deux voulaient aller au plus profond du coeur des Villagers. Ceux qui aimaient les premiers efforts acoustiques du combo ne pourront qu’admirer The Art of Pretending to Swim : « A Trick of the Light » est l’exemple même de la pop song parfaite, « Sweet Saviour » une merveilleuse petite oraison qui a tout pour nous remplir d’émoi comme seul O’Brien sait en composer et « Food » un délice et délire foisonnant de groove, de schémas bruitistes et de couplets débordant de confusion.

Ce dernier titre en particulier semble faire allusion à de nouvelles obsessions musicales qui n’avaient jamais fait surface auparavant chez The Villagers même si l’on trouve encore toujours ces mêmes hamonies en falsetto et des cordes haut-perchées glanées ici et là dans les choix d’auto production austères pour lesquels O’Brian a opté.

The Art of Pretending to Swim est un disque qui nécessite plusieurs écoutes avant de s’immiscer en nous et de profiter de titres comme «  Love Came With All It Brings » (un Coatello en mode détendu), un «  Real Go-Getter » imprégné de tension ou le somptueux « Ada », un épopée de six minutes que n’aurait pas reniée McCartney. Ce « closer » est le point d’orgue idéal d’un album où on est témoin d’un talent toujours en action.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s