NOTHING: « Dance on the Blacktop »

La genèse de NOTHING est marquée par la turbulence et la violence puisque sa naissance a pour sources les conduites infractionnelles de la scène hardcore menée par Domenic Palermo. De ce nihilsme est pourtant issu un deuxième album, Tired of Tomorrow, une surprenante lichée de shoegaze et de dream pop qui cristallisa le renouveau de cette scène; réunion fantasmée de Slowdive, My Bloody Valentine et Ride.

NOTHING s’appuyait sur la façafe la plus sombre du mouvement, celel qui était marquée par des riffs grunge et des textes émanant des ruminations les plus anxiogènes qui peuvent miner nos esprits.

Dance on the Blacktop les voit moduler leurs émotions; celles-ci demeurent toujours le récit d’agitations et de frustrations mais la tonalité sonique est beaucoup plus axée sur l’élévation. Les riffs sont toujours aussi lourds mais une forme d’apesanteur seimble s’en dégager, un peu comme si les montagnes russes de nos tourments avaient atteint une sorte de plateau.

Les sons métalliques acquièrent alors une fibre tactile qui pourrait être celle d’une plume même quand le groupe appuie un peu plus sur la pédale de distorsion et les « singles » « Zero Day » et « Blue Line Baby » sont rudes mais chatoyants et « (Hope) Is Just Another Word In It » se situent sur le pendant le plus optimiste de l’emo.

« Us/We/Are » rappelera étrangement le « Creep » de Radiohead ce qui ne fera qu’accentuer la sensation que, malgré cette tentative louable d’aller de l’avant, Dance on the Blacktop se rapproche plutôt de l’involution.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s