Alvvays: « Antisocialites »

Originaire de Toronto, Alvvays est constitué de Molly Rankin, chant, Kerri MacLellan, claviers, Alec O’Hanley, guitares, Brian Murphy, basse, Sheridan Riley, batterie.

Le groupe s’était d’abord fait remarquer avec un album éponyme pour le moins efficace, sorti en 2014.

Au deuxième chapitre, le groupe agrandit assurément le cercle de ses amis. La réalisation d’Alex O’Hanley et de John Congleton contribue certainement à propulser cet Antisocialites vers les plus hautes sphères de ces musiques pop servies avec un épais brouillard de saturation.

Malgré cette propension à la distorsion des guitares et des claviers, les accroches mélodiques et hymnes candides d’Alvvays émaillent cet album somme toute plus pop que shoegaze, rock garage ou punk-pop.

Peu agressive, haut perchée, sans aspérités, la voix de Molly Rankin domine paradoxalement la corrosion harmonique des guitares et des claviers, et produit cet effet fédérateur au-delà des références connues (et très variées) qui l’animent.

Cet équilibre fait d’Alvvays un authentique prétendant à la liste restreinte des aspirants au sommet des charts. Cela demeure possible, mais il est encore un peu tôt pour  en être convaincu au point de  céder à  un enthousiasme malvenu.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s