Shame: « Songs of Praise »

Le poète punk britannique Mark E. Smith, meneur du mythique groupe The Fall, s’est éteint voilà quelques semaines. Son oeuvre, narquoise, baveuse, finement écrite mais livrée dans le chaos, a inspiré plusieurs générations de groupes. En voici un autre : Shame, jeune quatuor du sud de Londres qui lance un torride et pertinent premier album. On trouve dans la prosodie pesante du fantastique chanteur Charlie Steen matière à comparaisons avec le style de Smith, surtout sur les brillantes « The Lick » et « Friction, » les deux moments calmes de cet album aux guitares enragées.

Passé l’étrange hard rock de « Dust on Trial, » les chansons plus explosives « One Rizla », la brève « Donk » ou encore « Lampoone empruntent autant au post-punk anglais qu’au rock alternatif américain des années 1980 et 1990, tiraillé entre la mise en valeur du talent mélodique du groupe et l’envie de tout casser à coups de pied en studio. C’est cependant dans le regard oblique qu’il porte sur le monde que Shame se démarque, dans le pur style The Fall.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s