C.K. Flach « Empty Mansion »

Ce musicien d’Albany dans l’état de New York a fait depuis longtemps partie du circuit indie-folk avec son groupe précédent, The Kindness. Son premier album solo ne va pas s’éloigner du style alt-folk dans lequel il se situe mais Flach va ici s’aventurer dans un univers conceptuel dont les thèmes principaux seront la fragmentation et la confusion dans lesquelles l’époque actuelle nous plonge.

Cette notion lui permet sans doute dde nous faire partager de longs moments d’expérimentation puisque nous vivons dans une ère marquée par l’incertitude et le tumulte.

Empty Mansions va essayer d’y trouver un sens tout au long des neuf titres, souvent parlés, qui abordent des thèmes comme l’amour, le racisme, la dissociation et le salut. Le disque trouve sa consistance grâce à un travail très complexe et un art de la composition assez raffiné. Les morceaux les plus frappants sont le « single » « Boxcar Dreaming » « road song » nostalgique frappé d’allégories empruntes de lassitude ainsi que « Calamty », une ballade mélancolique pleine de rêveries.

L’ensemble sonne hérité de ces climats fin 60’s tels qu’on les trouvait à Laurel Canyon avec, parfois, un peu trop de complaisance comme sur « Firmament ». Reste un album dont on salue une ambition et une exécution en tous points réussies.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s