Brad Pot: « Brad Pot »

Australien de Melbourne, ce quatuor nous livre un premier album éponyme qui va dans la grande tradition du punk issu de « down under ». Leur son est l’héritier des combos comme Gasoline, Kraut, Authorities, The Lewd, 84 Flesh ou Shock Brad Pot avec un coup d’oeil occasionnel aux Scientists, Cosmic Psychos et Onya.

Les titres dépassent rarement les trois minutes et ils cultivent à merveille une arrogance tout droit sortie des Heartbreakers (« Black Eye »).



Percussions percutantes (sic!), glissandos d’accords aux guitares et un chanteur qui sonne comme un maniaque, Brad Pot résume l’essence même d’une frustration qui n’hésite pas à ricaner sardoniquement à nos visages.

Si on y ajoute une petite prédilection pour des mélodies soigneusement signées on a, ici un ingrédient idéal pour s’oublier dans l’enthousiasme des décibels.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s