No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Brad Pot: « Brad Pot »

Australien de Melbourne, ce quatuor nous livre un premier album éponyme qui va dans la grande tradition du punk issu de « down under ». Leur son est l’héritier des combos comme Gasoline, Kraut, Authorities, The Lewd, 84 Flesh ou Shock Brad Pot avec un coup d’oeil occasionnel aux Scientists, Cosmic Psychos et Onya.

Les titres dépassent rarement les trois minutes et ils cultivent à merveille une arrogance tout droit sortie des Heartbreakers (« Black Eye »).



Percussions percutantes (sic!), glissandos d’accords aux guitares et un chanteur qui sonne comme un maniaque, Brad Pot résume l’essence même d’une frustration qui n’hésite pas à ricaner sardoniquement à nos visages.

Si on y ajoute une petite prédilection pour des mélodies soigneusement signées on a, ici un ingrédient idéal pour s’oublier dans l’enthousiasme des décibels.

***

2 avril 2017 Posted by | Quickies | | Laisser un commentaire

Bonomo: « Phases »

Bonomo est un duo folk de Brooklyn qui se distingue de cette scène musicale de par sa connaissance encyclopédique du genre et son dévouement quasi pointilliste à son exécution.

À l’instar de peintres comme Vermeer Adam Bonomo et Andrew Renfroe composent des hymnes qui sont des références à un idéal apaisé, celui du chez soi, ainsi qu’à la quête de cet idéal.

« Home » en est, à cet égard, une introductions parfaite et Phases, même q’il n’atteint pas le registre émotionnel du gospel, recèle suffisamment d’esprit et d’énergie pour qu’on puisse y capter une âme où leur plus grande influence, Nina Simone, aurait pu se retrouver.



On y trouve, en outre, un légère touche jazzy maniérée à la façon Steely Dan ou Style Council sur des titres comme « Water » ou « Do Need ». Si on y ajoute du R&B classique avec le « closer « Baby’s Alright » et la qualité intemporelle des vocaux de Bonomo on ne peut que communier avec un Phases et sa façon de rendre convaincant un style émergeant d’une tradition originelle.

***1/2

2 avril 2017 Posted by | Quickies | , | Laisser un commentaire

Travis Linville: « Up Ahead »

Bien que relativement peu connu aux USA, Travis Linville est une figure importante de la scène musicale en Oklahoma. En tant que « singer songwriter » cela plus de dix ans qu’il y enseigne, tourne, y écrit et y compose Up Ahead est son plus récent album et on retrouve ici toute son expérience à nous proposer une compilation de chansons country simples et décontractés véhiculant une atmosphère tranquille et faite de « vibes » dont le réalisme quotidien se veut prosaïque mais, avant tout, apaisant.

« Flowers in Your Hair »,” ouvre le disque, composition alerte où description est faite de l’innocence et de l’émoi qui transparaissent à l’évocation d’un premier amour. Les textes sont courts et sans fard dans une tonalité qui se veut, à l’image de tout l’album, optimiste et ouverte à l’éclat qui anime la succession des jours qui passent.

Cette essence basique se retrouve en matière d’instrumentation dans la mesure où Linville s’attache à une production naturelle et élémentaire. Loin d’être facilité, cette démarche est avant tout preuve du talent qu’il a à faire fonctionner des titres où généralité se conjugue à douceur.

On retrouve ici la joie qui peut se résumer à déguster une bonne bière, à être entouré de ses amis ou à écouter de bons petits morceaux country et folk comme ceux de Up Ahead.

***

2 avril 2017 Posted by | On peut se laisser tenter | , | Laisser un commentaire