AFI: « AFI (The Blood Album)

Davey Havok et ses complices ont survécu à l’apocalypse « emo » et sortent ici, avec le même line-up, leur 10° album en 19 ans. Il faut dire que leur carrière a été erratique après de multiples avanies (un compte Instagram piraté, des informations contradictoires au compte-gouttes) et c’est pour ces raisons que AFI (The Blood Album) était attendu avec circonspection.
Le disque est sans doute un de leurs plus viscéral et d’un attrape-tout qui ne peut que réjouir. Que ce soit les refrains « antnémiques », les « slow burners » et les sentes gothiques les 14 morceaux sont incontournables.

On retiendra l’ « opener » « Dark Show » avec ses vocaux anguleux, l’urgence véhiculée par « Still A Stranger » ou un taciturne « Aurelia » sont les accords en écho nous font parcourir des montagnes russes émotives.
On retiendra aussi le stadium-rock épique de « Beneath You » et, sur un autre registre, le tempo égal de « Feed From The Floor » pour avouter à cette liste de morceaux-phares qui conjuguent le disque.
***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s