Blossoms: « Blossoms »

Selon Tom Ogden, le leader de ce combo de Manchester, rien ayant le sens des mélodies et de la composition n’est sorti de la ville de puis longtemps. Le premier album de ce quintette ayant été produit par James Skelly de The Coral, on aurait pu s’attendre à ce qu’il se situe à l’extrémité la plus loufoque du rock indé. Blossoms n’est pourtant qu’un opus qui sonne comme celle s’un groupe qui ne veut surtout prendre aucun risque en termes de réalisation.

On y trouvera une pincée de synthpop hérité des années 80 (« At Most A Kiss »), des chants funèbres gratouillés avec amateurisme (« On Her Bed ») et le titre psychepop rituel (« Blown Rose »).



Ogden essaie de s’approprier le timbre de voix plein d’esprit de Alex Turner sans succès et ne surnagent d’ici qu’un titre aux textes accrocheurs (« Deep Grass ») et une complainte acoustique, « My Favourite Room ».

Ajoutons enfin que le groupe semble rétif à toute entreprise d’expérimentation et on obtiendra un disque dont chaque morceau sonne comme nimbé dans le même brouillard.

**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s