Steven James Adams: « Old Magick »

Pour faire de la bonne musique il suffit simplement des bonnes idées, les compétences nécessaires à les mettre en place et la confiance à vous faire aborder le travail en studio.

Cela exclut derechef l’accompagnement d’une dizaine de musiciens de sessions pour les arrangements, un producteur trop intrusif dans son entreprise de polissage de l’instrumentation et un œil cyniquement fixé sur le hit-parade.

Steven James Adams et son nouvel album, Old Magick, en est justement la preuve tant il frappe par son climat dépouillé. Le chanteur et leader de The Broken Family Band disait vouloir réaliser un disque minimaliste dans son instrumentation ; c’est chose faite mais il ne s’agit pas ici d’un opus dont l’impact serait a minima.

Old Magick nous remet en mémoire la puissance que la musique acoustique pouvait générer quand les morceaux étaient axés sur nos peurs et frustrations. « Togetherness » évoque la façon dont nos société traite les personnes issues d’autres pays de manière suffisamment accessible et accrocheuse pour que n’importe qui puisse s’y reconnaître. Ce point de départ sera confirmé par un « King of the Back of the Bus », une autre composition phare où l’insouciance de la jeunesse passent insensiblement au stade de la maturité.

Old Magick est une leçon de vie qui illustre la notion de ne hjamais considérer les choses comme acquises et de les savourer quand nous en avons encore le temps.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s