No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Heron Oblivion: « Heron Oblivion »

Il s’agit d’une combinaison bien excentrique que de vouloir fusionner chants funèbres issus d’Albion et psychedelia de la scène sans franciscaine ; c’est pourtant ce qui vient naturellement à Heron Oblivion un groupe formé par d’anciens membres des Comets on Fire et d’autres musiciens dont les influences rappelleront Pentangle et Grace Slick.

Ces ingrédients restituent parfaitement le type de travail qu’on est en droit d’attendre ; « Beneath Fields » sonnera comme un écho de Quicksilver Messenger Service alors que « Oriar » nous fera revisiter les moments où les riffs de guitare façon MC5 étaient la référence ultime.

Heron Oblivion est un patchwork, assumant le Volunteers du Jefferson Airplane, le surf drome de Dick Dale et même Santana, période Caravanserai. Le disque ne comporte que 7 titres ; il agit comme une excellente introduction à ces temps où les compositions avaient cette qualité « ça passe ou ça casse » propre à ces temps d’exploration où les univers étaient si peu bouchés qu’on en recherchait en permanence des inconnus.

***

 

23 juin 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire