Ray Lamontagne: « Ouroboros »

Ouroboros est un album riche et puissant, un des ces disques où les mélodies pétries d’émotion se sondent avec fluidité avec les vocaux chaleureux et les textes poignants de Ray Lamontagne. Ce nouvel album ne dépare pas des précédents mais on y trouve des références inédites jusqu’à présent chez le chanteur. On l’entende, en effet puiser son inspiration du côté du Pink Floyd mais ceci doit plus être vu comme un tremplin lui permettant d’exercer sa propre sensibilité.

Chercher l’innovation ne semble pas lui coûter tant il ne se situe plus dans la démarche où il lui faut prouver son talent. Les nuages psychédéliques se déploient sans heurts juxtaposé à d’élégantes pincées de blues, en particulier par la manière bien à lui de faire alterner guitares, synthés, orgues et harmonies.

Les compositions contiennent d’ailleurs toujours cette force impénétrable et imposante en termes d’une ‘instrumentation où les musiciens semblent faire corps avec l’artiste. On retiendra les images musicales de « Changing Man », vectrices d’une atmosphère compacte mais l’ensemble de Ouroboros se doit d’être pris comme un tout qui sonne comme si Lamontagne réitérait le cycle éternel des émois dont il est le porte-parole.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s