Saddle of Southern Darkness: « Saddle of Southern Darkness »

Saddle of Southern Darkness est un patronyme approprié pour un groupe dont le son est en parfaite adéquation avec ce à quoi on pourrait s’attendre. Les compositions sont des récits narrés de manière sombre, sur fond de guitares en mode « twangy » et un rock en mode Americana et Southern.

Saddle of Southern Darkness évoquera donc un univers gothique façon Faulkner avec des guitares acoustiques pleines de souplesse, (« Compelled To Dig ») des vocaux rappelant John McCauley et couvrant les paysages osseux et désertiques de l’Amérique dans ce qu’elle a de plus organique.

Le combo qualifie son répertoire de « evil country » ; pour une fois il ne sera pas question de pinailler la définition qu’il donne de lui-même. C’est sur les sujets abordés (les armes, le gouvernement ou la mort) que l’on pourra détecter une certaine délectation à explorer ce territoire.

On pourra songer à Nick Cave et son imagerie purulente exemplifiée sur « Sounds of Darkness » qui ne procurera qu’un court répit à des textes qui parlent de vers de terre ou autres joyeusetés.

On appréciera, enfin, l’instrumentation (contrebasse, mandoline, dobro) qui accompagnera à merveille la structure des morceaux pour nous promener là où on hasite à aller, partagés entre inconfort et fascination.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s