Stepeh Kellogg: « South, West, North, East »

Un disque en quatre parties, enregistré dans quatre régions différentes du pays avec des co-producteurs et musiciens différents ; ce dernier album solo de Stephen Kellogg fait effectivement preuve d’ambition.

L’opus regroupe les quatre coins cardinaux, chacun ayant droit à cinq chansons Le Sud en est le point de départ, musique imprégnée du fameux « twang » de Nashville et accompagné de son groupe original désormais en hiatus, The Sixers.

Sur la partie Ouest, enregistrée dans le Colorado, ce sera la chanson cowboy qui sera mise en valeur. La thématique y est sombre mais Kellogg y maintient une tonalité relativement gaillarde.

Ce n’est que quand ce « road album » vire vers le Nord et l’Est que le répertoire devient quelque peu irrégulier. La première région nous présente une « Greta Girl » autobiographique et , pour enrayer certaines tragédies, « 26 Seconds (Of Silence) » et « Last Man Standng » termineront l’album dur deux éloges funèbres dépouillés comme pour signaler la fin d’un cycle et, par delà-même, une odyssée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s