Eerie Wanda: « Hum »

Eerie Wanda n’est pas une personne mais le nom que s’est attribué Marina Tadic, une chanteuse compositrice d’extraction croate et hollandaise. « Eerie »(étrange) est un adjectif qui convient bien à l’artiste tant, dans son répertoire, qu’il soit frappant ou tout simplement beau, il y a quelque chose qu’on peut difficilement oublier.

Tadic n’a pas son pareil pour utiliser de façon atypique des structures de chansons traditionnelles, d’y puiser essence-même, comme si il s’agissait d’y trouver la moelle avant d’en reconstituer un squelette.

Les accords de « Happy Hard Times » ont ainsi une résonance transformant la composition en prélude à une déclaration affirmée où se mêlent douceur et mélancolie et la vocaliste est également parfaitement à son aise pour évoquer Hope Sandoval ou… Chris Rea.

Plutôt que d’établir des comparaisons il faut avant tout insister sur l’écho qu’une telle interprétation suscite servie qu’elle est par une musicalité sans failles de la section rythmique.

Un album dont les chansons semblent venir de nulle part est suffisamment chose rare pour que le chuchotement de Hum se transforme en acquiescement.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s