Death Index: « Death Index »

Ce premier album, éponyme, de Death Index joue sur la concision (25 minutes), la force, peu intelligible comme sur le titre d’ouverture « Fast Money Kill », ou la vitesse, après l’avoir entendu, il est difficile de comprendre ce qui vient de se passer.

Les temps sont rapides, les accords avancent de manière chaotique (« Fuori Corntrollo ») et les basse et percussions s’écrasent avec volupté (« FUP, « Little N Pretty ») ou nous font entrer dans une atmosphère macabre.

Bien sûr la structure des chansons donnent la sensation que tout a été mis là un peu au hasard mais ils s’intègrent et coïncide parfaitement avec le phrasé de leur chanteur Carson Cox. Le titre final, « Pato Con Dio », terminera le disque sur une note plus lente et subtile ; tentative sans doute de nous faire envisager un horizon plus menaçant encore.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s