No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Venetian Snares: « Traditional Synthesizer Music »

Aaron Funk est une sorte de légende en ce qui concerne la chose obscure. Le Canadien a déjà sorti un album dont le thème est basé sur le meurtre d’un enfant (Doll Doll Doll) qu’il conjugue musicalement avec une appétence pour l’absurde et l’aventureux sous forme d’electronica. On retrouve le même sens de menace sur Traditional Synthesizer Music, un disque sur lequel il sonne revigoré et rafraîchi.

On peut trouver un titre comme «  Everything About You Is Special » sarcastique mais, dès «  She Married a Chess Computer in the End » ou «  Magnificent Stumble v2 » Funk semble honnêtement sincèrement être dans la réjouissance.



Collégial et convivial, l’opus est né de l’acquisition d’une boîte à rythmes lui donnant une tonalité sautillante de complexes et multiples séances d’enregistrement pour donner à chaque composition une atmopshère différente. On en sort avec l’impression d’assister à une jam session qui semble à chaque fois au bord du déraillement avant qu’elle ne retrouve des structures plus fluides. Le résultat en est profond et la résonance d’autant plus forte qu’elle a pris l’option de la réjouissance désordonnée.

***

16 mai 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire

Pinkshinyultrablast: « Grandfeathered »

Prenez Chvrches et My Bloody Valentine, mélangez le tout et vous obtenez un combo dream pop solide et agressif fièrement campé sur ses jambes. Le côté pop bénéficie d’une palpitation rythmique qui donnerait son plein dans un festival, l’aspect shoegaze évacue tout désir de faire un panorama luxuriant pour, au contraire, apporter un grain et une texture qui écorchent et vibrent.

Pinkshinyultrablast est un combo russe dont Grandfeathered est le deuxième album ; ils s’y montrent capables de juguler les guitares fracturées et les sons où la réverb fait son creux lourdement. Si on ajoute le phrasé onirique de leur chanteur Lyubov Soloveva on retrouvera les espaces doucement farouches où oeuvraient des ensembles comme Cocteau Twins et Sigur Rós.

***

16 mai 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | , | Laisser un commentaire