Yuck: « Stranger Things »

Les années 90 constituent encore un rêve, y compris en Angleterre d’où est issu Yuck. Ce deuxième album n’est en aucune mesure une exception. Leur hommage à ce que les grunge ont fait de mieux en matière de « guitar » rock est, ici, plutôt assez inspiré. Yuck nr sonnent pas comme des imposteurs mais plutôt comme des musiciens qui voyagent dans le temps, tétanisés par ce qui se fait aujourd’hui et cherchant à retourner chez eux. Stranger Things va cheminer habilement au travers de courants musicaux jadis populaires, ensuite abandonnés puis à nouveau revenus en vogue comme le « shoegaze » ou la « britpop »..

Outre le fait que le combo nous refasse une panorama habillé de chemises à carreaux, le troisième opus du combo londonien assène sa marque de manière parfois irrésistible ; « Cannonball » est une compo pop-punk joyeuse et rugueuse et « I’m OK » alterne romantisme et balancement avant de s’écraser comme si il fallait refaire vivre le blitz. La plupart des morceaux observeront ce registre engageant, celui-ci se terminera avec éclat sur un shoegaze classique et ravageur, « Yr Face » .

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s