C.O.M.A.: »Clinik Organik Muzak Anatomik »

Au temps où le punk pur et dur versait ses derniers feux commençait à émerger une nouvelle scène qui puisait dans l’énergie originelle et allait aboutir sur la new wave tendance électro. On pourrait, à cet égard, qualifier, d’electropunk ce type de musique ; une synthèse dans laquelle s’est engouffré C.O.M.A., un combo français, qui sortit en 1979 son unique album, Clinik Organik Muzak Anatomik.

Si on supprime le troisième adjectif, le titre ainsi donné est absolument représentatif d’un style où l’elctro se veut clinique (l’imagerie de la pochette en est d’ailleurs significative) , organique et antomique dans la mesure où derrière le synthétique on fait appel à des émotions primales et où les références se situent à un certain cinéma underground (« Eraserhead » avec « Tête de Gomme », Assaut de John Carpenter sur la chanson du même nom).

Si on ajoute une éthique proto punk, des synthés industiels, de l’électronique jeté de manière négligente et chaotique et des vocaux qui visent à véhiculer rage et aliénation, on obtiendra un opus dans lequel Philippe Ross, Philipp Huart et Patrick Blain laisseront une empreinte crypto-industrielle sur la scène française. On terminera en notant que de ce line up est sorti Charles de Goal (Blain), un vétéran qui n’a pas jeté l’éponge et qui continue d’embaumer les oreilles de fans de la chose atmosphérique et sombre.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s