Wild Nothing: « Life of Pause »

Jack Tatum, le leader de Wild Nothing a toujours survolé de ses « collègues » figés dans une dream pop sclérosée. Ses mélodies semblent être composées sans le moindre effort et ses riffs conservent toujours cette accroche qui nous fait appréhender ce troisième album avec contentement et délice. Life of Pause s’accompagne ici d’influences moins codifiées puisqu’il absorbe , qui un peu de Paul Simon, qui un peu de « Philly soul » qui un peu de R&B s’ajoutant au shoegaze habituel auquel on aurait pu s’attendre.

Le résultat est un opus de pop-rock éthérée connotée années 80 sans que doit dénaturée son esthétique originale. Le titre du disque s’accorde très bien avec la jangle pop dont il nous gratifie. Les obsessions musicales de Tatum sont toujours présentes et les humeurs toujours pleines d’émotions et de textures subtilement arrangées. Ainsi se présenteront le groove de « Whenever I » la cascade de nruits sur « Japanese Alice » ou la harmonies cotonneuses de « Love Underneath My Thumb ».

Life of Pause le bien nommé nous incite ainsi au désoeuvrement et à l’inactivité.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s