Motorpsycho: « Here Be Monsters »

Ce groupe norvégien fait de la musique depuis le tout début des années 60, il n’est donc pas un des ces perdreaux de l’année et il fait partie du paysage de ces combos qui oeuvrent dans le rock psychédélique.

Pourtant, sur Here Be Monsters, on les entend s’aventurer vers un autre registre ; le space rock tel que le pratiquaient certains ensembles comme Punk Floyd, Camel ou Gentle Giant.

On assiste donc à des atmosphères expansives, menées aux synthétiseurs, des slide guitars bluesy pour attaquer les solos, des harmonies vocales folky et des ryhmiques rêveuses en mid tempo.

S’il fallait situer ce disque en termes contemporains, du classique « Sleepwalking » à l’épique fymnne que constitue « Big Black Dog », on pourrait évoquer Dream Theater ou Marillion. Here Be Monsters nous rafraichit aussi dans la mesure où il fait montre de le pertinence de certains concepts dans le rock quand ils sont aussi bien exécutés.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s