No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Freakwater: « Scheherazade »

Janet Beveridge Bean et Catherine Irwin font de la musique depuis presque 30 ans et elles furent des pionnières en ce qui consiste à marier l’esthétique bluegrass à l’éthique punk. Leurs compositions marient la mythologie travailleuse mâtinée d’un brin d’ironie non négligeable.

Cela leur permet de ne pas cultiver les poncifs de l’un ou l’autre genre et surtout de ne pas s’enfermer dans des constatations terre à terre.

Scheherazade est leur premier album studio depuis une bonne décennie et le combo continue de combiner avec bonheur harmonie et dissonance manière de prouver qu’un genre n’est pas limitatif. Ajoutons un talent pour la composition comme sur »Velveteen Matador » titre outlaw country de la plus belle engeance ou « Take Me With You », rengaine ressuscitée qui cumule pastiche et hommage, et on obtient un opus dont la différence intelligente l’emportera sur le rebattu.

***

28 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire

The Frights: « You’re Going To Hate This »

The Frights fait partie de ces groupes qui, une fois un genre musical choisi, ont décidé de ne jamais en changer. En l’occurence ils décrivent leur rock comme du «  garage surf punk bordélique » ce qui en soi offre un bon nombre de variantes.

Produit par Zac Carper (FIDLAR), ce deuxième album va ainsi osciller entre hymnes vibrants façon Weezer, des popp sons agressives et « grungy (« All I Need » abordant le thème de l’amour de manière particulière), aventurées vers la psychedelia et volonté de trouver des mélodies accrocheuses (« Afraid of the Dark »).

Le combo se revendique également du rock des années 50 ; les deux cumulés imprègnent You’re Going To Hate This d’un climat accentuant la notions d’insouciance ; on pourra donc troquer sa guitare pour une planche de surf.

**1/2

 

28 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire