No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

T.W. Walsh: « Fruitless Research »

Le dernier album de T.W. Walsh, Songs of Pain and Leisure, date de cinq ans, hiatus provoqué par des désagréments dont Fruitless Research, son nouvel opus, semble affecté.

Soniquement, en effet, Walsh a quelque peu délaissé la power pop à base de guitares pour cheminer vers des territoires plus gazeux visant à la fascination plutôt qu’à l’instantanéité.

L’ensemble y est plus duveteux, comme une mise au point photographique mal focalisée et un traitement plus mécaniste synonyme de mélopée.

Le danger aurait pu être que le disque sonne rêveur ou en dérive ; ça n’est pourtant pas le cas ; eu contraire des titres comme « Young Rebels » ou « Monterrey » se fraient un passage au sein de nos sens grâce à une section rythmique tonitruante. Les changements de tempos et de textures fonctionnent alors sans heurts aucuns accouplés qu’ils sont à des mélodies émollientes qui n’altèrent jamais la cohésion de l’ensemble.

Il est donc aisé alors de se glisser dans les climats doux amers de « Body/Mind » ou « Fundamental Ghost » ce qui marque pour Walsh un pas en avant impressionnant articulé, eu outre, autour de textes alambiqués sans être pour autant obscurs.

***

27 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire

Lee DeWyze: « Oil & Water »

Le folk a toujours été un élément essentiel dans la musique de Lee DeWyze avant qu’il ne se rende célèbre avec American Idol. Sa carrière solo a toujours porté cette empreinte et ces tentatives de s’éloigner de l’image qu’il véhiculait (à savoir le nouveau Justin Timberlake) et Oil & Water il semble avoir encore plus retrouvé ces racines.

Les titres sont intimes et tendres, en majeure partie acoustiques et ce qui en sort est un immense aveue de solitude dans lequel il expose sans fard ses vulnérabilités.Les mélodies sont subtiles et (trop?) sentimentales et l’instrumentation réduite au minimum. Ce minimalisme permet de mettre encore mieux en valeur une voix rocailleuse.

Musicalité et thématique vont de pair alors pour nous conforter dans cette idée que DeeWyze ne vise pas au triomphe mais à la sincérité.

**1/2

27 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire