No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

James Supercave: « Better Strange »

Better Strange est le premier album de James Supercave après la sortie d’un EP, The Afternoon. Les rythmes sont accrocheurs, les vocaux aigus tout se met en place pour de nombreuses expérimentations stylistiques et soniques.

On peut déceler ainsi des influences du côté de alt-J ou Foster the People chez qui ils empruntent sons synthétiques et techno-pop.

Si on a envie d’écouter un mix éclectique, Better Strange fera l’affaire et tout se résumera à une agréables combinaison de climats étranges et aériens et d’incursions aux tempos plus vifs.

Entre easy-listening et compositions plus pesantes, il s’agira d’apprécier, ou pas « Virtually A Girl » « Chairman Gou » ou « Better Strange » pour la seconde.

**1/2

26 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | | Laisser un commentaire

David Vassalotti: « Broken Rope »

David Vassalotti est surtout connu comme guitariste de Merchandise. Broken Rope, en ce sens, n’est pas qu’un album solo pas parce que l’artiste y fait tout mais parce qu’il ne sonne jamais comme un travail qu’aurait pu commette un groupe.

Qui d’autre que quelqu’un bossant en individuel aurait pu passer du lo-fi à des inclinaisons littéraires ou alterner le douceâtre intime avec le noisy incompréhensible ?

Il faut être libre de ses actes pour ouvrir un album avec un titre aussi bizarroïde que « The Trouble With Being Born » greffé d’electronica, de saxophone et de guitares en dissonance s’engouffrant dans un « Lady Day Redux » où le souvenir de Morrissey émerge.

On ne doit pas chercher direction mais plutôt ici volonté d’affirmer le « non sens » pour alterner des figures historiques tragiques (« Ines de Castro »), du folklore russe sont on revendique qu’il soit cryptique.

Broken Rope peut être déroutant par ses improvisations et ses bruits mécanistes ; c’est dans cette dialectique qu’il est un ouvrage fascinant.

***1/2

26 avril 2016 Posted by | Chroniques "Flash" | , | Laisser un commentaire