Opium Denn: « Embarkation »

Opium Denn, tel est le nom de ce groupe énigmatique qui se présente tête masquée sue la scène progressive art-rock. Les mystère ne fait que s’épaissir un peu plus avec leur nouvel al Demarkation.

L’opus est décrit comme un objet conceptuel à mi-chemin antre le Pink Floyd et le Blue Öyster Cult avec un petit zeste emprunté à Phantom of the Opera. Ces références sont ambitieuses et Opium Denn se montre plutôt prolixe quant à ses efforts.

Le son est, en effet, assez onirique comme si chaque titre avait été étiré jusqu’à son point de rupture donnant à l’ensemble un effet d’élaboration assez hypnotique. Les compositions sonnent comme des drones et sont, pour la plupart, accompagnées de vidéos musicales ce qui donne à l’ensemble un climat de grandeur même si la production est parfois comme réduite à une échelle plus réduite.

« Leaf » et « I Am A Feeling » forment un diptyque où le Floyd le plus baroque se reconnaîtrait et le tout va de pair avec une thématique qui se veut réservée à des initiés. Le Demarkation reste, toutefois, en équilibre entre compulsion à l’écoute et réserve cryptique. C’est en ce sens qu’il maintient notre notre fascination opium oblige sans doute.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s