Day Ravies: « Liminal Zones »

Day Ravies n’est pas le pseudo du leader des Kinks mais un combo de Sidney dont ce deuxième album n’évoque Ray Davies que de loin dans la mesure où Liminal Zones, tout constitué de pépites qu’il soit, se situe plutôt dans la mouvance post-punk et rock alternatif, tendance psychgedelia.

Les compostions sont ornementées de guitares qui dronent et véhiculent un climat brumeux et incitant à la rêverie.

Les vocaux, pris à plusieurs, iront piocher du côté de Yo La Tengo et apporteront un son varié d’une plage à l’autre. Oute ces derniers cités on verre que Day Ravies ont beaucoup mis à profit l’écoute des groupes « inie » américains des années 90 et, plus localement, les Go-Betweens (« Hickford Whizz »).

Le combo ne devrait pas tarder à s’embarquer pour une tournée international ce qui devrait lui garantir une exposition plus à la mesure de ses ambitions.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s