Someone Still Loves You Boris Yeltsin: « The High Country

Les derniers albums de Someone Still Loves You Boris Yeltsin avaient été marqués par une très nette baisse d’inspiration. Au regard ce ceux-ci la surprise sue nous vaut High Country est d’autant plus bonne.

Avec 11 titres en moins de 27 minutes, le focus est l’énergie et l’efficacité et il est rafraichissant de constater que, en dix années de carrière, ce cinquième opus renoue avec des percussions propulsives des tonalités fuzz en pleine distorsion, des riffs cinglants et des compositions qui ne dsurent jamais trop longtemps pour nous lasser.

Le tout est familier mais fonctionne à merveille ; son approche ramassée est positive dans la mesure où elle est capable de faire quelque chose de vibrant avec du déjà entendu. SSLYBY varient suffisamment les plaisirs, un coup Weezer par ci un coup Beatles par là, pour se réinventer.

On appréciera « Step Brother City », « Song Will » « Full Possession of All Her Powers » ou l’assourdi « Madeline » ; une belle flopée de titres pour ce qui est sans doute le meilleur disque du combo.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s