Darwin Smith: « Double Down »

Résidant à New York, Darwin Smith revient ici avec un nouvel album de refrains excentriques fait pour accompagner des compositions des compositions et des vidéos musicales du même tonneau. Double Down est son troisième opus et il nous présente ici le musicien adoptant une attitude façon Ridely Scot, à savoir en quasi cinémascope, pour un nous délivrer son dessein.
Celui-ci comprend, tout comme chez le réalisateur, des suites semblables à celles de Alien, notables non pas tant par des changements dans une formule, mais par les gribouillages qu’il y inscrit. On retrouve donc des petites éléments, jetés avec parcimonie, métaphores malaisées à percevoir, ou choses si évidents qu’elles ne peuvent que nous parler.

 
spotify:track:1cYS9a1FPcNFobQgOmnd0K

 

Le tout est agrémenté de riffs évidents et éclatants contrastant avec des schémas qui vous flanquent la chair de poule ou, à l’autre extrémité du spectre des émotions, s’emploient à développer empathie, voire pathos.
Rien à dire ou à redire si ce n’set qu’il faudra brancher son détecteur de radars pour les dénicher.
**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s