Alex G: « Beach Music »

Alex Giannascoli écrit des chansons qui sont comme des poèmes issus de réflexes, sortes de spasmes corporels, vifs, spontanés et essentiels. Beach Music est son septième opus en cinq ans et cette méthode développe toujours un dilemme qui perdue toujours chez lui ; comment concilier travail d’archivage et approche spontanée ?
spotify:track:5CnJDh1YMtBypFJxjH6fBe

Depuis DSU l’année passée, ce petit prodige de Philadelphie a quitté la fac, signé chez Domino et c s’est oncentré à plein temps sur la composition musical comme pour montrer, sous un vernis rugueux, une disposition à la désinvolture ambitieuse et tirer avantage des circonstances dont il a décidé de profiter.

Des titres comme « Salt » une lente, et lumineuse ballade devenant funèbre et imprévisible, « In Love », qui sonne comme un testament endeuillé au piano épaulé par une trompette vivace, mènent toutes Alex G vers un territoire où la fascination se veut  invasive sans, néanmoins, se montrer intrusive.

Ailleurs, « Thorns » nous réintroduira dans une mélancolie à la Elliott Smith et « Brite Boy » nous promènera en en un duo plein de souffle venteux.

Enfin, « Bug » nous ramènera aux sources de Sebadoh ; effet garanti dans un laps de temps de deux minutes et demi ; point charnière entre mobilité et assouplissement.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s