Blitzzen Trapper: « All Across The Land »

Blitzen Trapper est un autre des ces combos n’ayant aucune réticence à tabler sur un retour des jours bénis du rock and roll. Leur succès est lié au fait qu’ils ne sont pas que régurgiter les sons de leurs groupes favoris des 70’s mais qu’ils synthétisent un grand spectre d’influences en quelque chose qui ne peut apporter que réconfort tout en n’étant pas esclave de tel ou tel artiste.

Le titre ouvrant All Across The Land,  leur huitième album, pille sans vergogne du côté des riffs heavy de Lynyrd Skynyrd et The Black Crowes en passant par le « Open The Hills And Far Away » de Led Zeppelin. Le reste est délivré avec un enthousiasme qui fait plaisir dans la mesure où il parvient à s’en extraire en puisant dan l’ironie et le détachement du rock indé.

La pratique est intrinsèquement imités mais elle explique pourquoi beaucoup de fans regrettent ces temps où elle tait la panacée du rock. On regrettera que l’accent mis sur les six cordes ne soit pas poussé à fond mais on appréciera le phrasé tamisé quoi qu’un peu générique du chanteur Eric Earley, proche de Dylan ou de Neil Young.

Au total les influences folk l’emportent largement sur les riffs acérés et amorcent même un virage vers le country rock des Flying Burrito Brothers ou autres ; il s’avèrera empreint de clichés, il le fait avec cette bonne humeur qui teinte de reflets rosâtres une rencontre entre Don Henley ou Bruce Sprinsgteen.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s